Lettre de Mme la Bourgmestre

Ce 27/3/2018, nous avons reçu une lettre de Mme la Bourgmestre.
Contrairement à notre attente, ce n’est de toute évidence pas  une réponse à notre courrier du 10/8/2017 (!), qui lui reste toujours en souffrance, malgré nos rappels – dont un par lettre recommandée.

Mme la Bourgmestre s’adresse ici aux riverains signataires de la pétition qui a rassemblé 428 signatures et qui lui a été remise voici quelques mois. En caricaturant à peine, c’est « circulez y a rien à voir ».

La lettre est accessible via l’onglet « Documents » ou directement ici (format PDF).

Quelques réflexions :

  1. Il est clair que Mme Targnion aurait intérêt à vérifier ses sources : ainsi, elle déclare fausse notre affirmation relative à l’accès aux axes de communication (ring…). C’est fort de café. Comme cité dans notre lettre du 10/8/2017, il suffit de consulter le Schéma de structure communal de 2010 (p 141) qui met en évidence : 1) sur le ring la saturation de la chaîne de carrefours de l’échangeur de Heusy, le rond-point Kermadec et la paire de carrefours avec les rues de Spa et de Heusy 2) la saturation de la place de la Victoire 3) une augmentation significative du trafic à l’échangeur de Heusy 4) la surcharge de l’échangeur d’Ensival.
  2. Le passage sur Logivesdre interpelle : le terrain est inexploité depuis plus de 30 ans. Pourquoi ? Est-il véritablement propre à une construction quelconque, vu l’hydrologie du lieu et la situation géologique (voir notre lettre du 10/8/2017) ? Logivesdre s’en débarrasse, la communauté (via la Zone de secours, qu’elle finance) risque de payer le prix fort pour permettre une construction. Le terrain était devenu une épine dans le pied, et cette situation ne peut être ignorée de ceux qui ont participé à l’administration de Logivesdre ces dernières années.
  3.  En fin de lettre, Mme la Bourgmestre nous renvoie à la Zone de secours. Etrange : elle représente tous les verviétois (y compris les riverains des Aulnes, ou ?) au Conseil de Zone – pourquoi ne peut-elle y relayer nos inquiétudes à défaut d’y relayer nos arguments ?
Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien.