6 mois et aucune réponse à notre courrier du 10/8/2017

Voici le courrier adressé ce jour (mail + recommandé) à Mme la Bourgmestre et au Collège.

Madame la Bourgmestre,

Messieurs les Echevins,

Monsieur le Directeur Général,

Le 10/8/2017, nous vous avons adressé une courrier où nous analysions votre lettre reçue le 27/7/2017 (2017/MT/cp/1215).

Notre courrier comportait une page et une annexe de cinq pages.

Elle répondait à vos arguments, réexprimait l’inquiétude des riverains quant au projet de future caserne des pompiers rue des Aulnes et demandait qu’une étude préalable soit faite.

Au 17/11/2017, nous n’avons reçu aucune réponse à ce sujet.

Aussi avons-nous exprimé une nouvelle fois l’inquiétude générale, cette fois via une pétition rassemblant plus de 400 signatures.

Ces signatures émanent dans l’immense majorité de riverains, voisins ou personnes directement concernées. Ils signent en pleine connaissance de cause : chaque document signé reprend en résumé les arguments contre ce projet et les craintes de chacun.

A la date de ce jour, soit plus de six mois après notre courrier, nous n’avons toujours pas reçu de réponse.

Les récentes péripéties (« découverte » d’un égouttage) dont la presse a récemment fait l’écho – car c’est encore et toujours par la presse et elle seule que nous apprenons le déroulement du projet – confirment qu’une élémentaire étude préalable n’a pas été faite, que les risques que nous anticipons ne sont pas pris en compte, que nos arguments sont minimisés voire purement ignorés.

Nous réaffirmons par ce courrier notre profonde inquiétude et attendons une réponse objective et documentée à nos arguments tels qu’énoncés dans notre lettre du 10/8/2017. Nous n’imaginons pas qu’une pétition signée par tant de citoyens puisse rester lettre morte. Ce serait faire preuve d’un mépris imprudent. Puisse cette année 2018 apporter un peu de bon sens à tous.

Nous vous prions de croire, Madame la Bourgmestre, Mesdames, Messieurs, à l’assurance de nos sentiments distingués.

 

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien.